Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES BARYTES D'AUTOMNE

Pour la deuxième fois cette année, nous sommes accueillis par les sympathiques membres du club GERGAM. Le brouillard est bien présent sur la place de la gare d’Autun, mais nous sommes tous ravis à la perspective d’aller taper du caillou dans cette partie du Morvan si riche par sa minéralogie.

P1020639.JPG

P1020647.JPG

La découverte de présence de baryte dans cette carrière est assez récente, le potentiel important, et l’on peut remercier le GERGAM de mettre ce site à notre disposition pour quelques heures.

P1020643.JPG

P1020648.JPG

P1020641.JPG

P1020644.JPG

P1020649.JPG

Nous levons le camp, direction la mine des Télots proche d’Autun. C’est là, de 1870 à 1957, que des générations de mineurs ont extrait des milliers de tonnes de “schistes bitumineux”, sortes de grosses pierres noires à l’aspect charbonneux. Puisées à 300 mètres sous la terre, chauffées en surface, elles libéraient à haute température de l’huile qui, raffinée selon les usages, donnaient du pétrole, de l’essence ou des graisses mécaniques. Et à la fin du 19e siècle, les actionnaires, “rois du pétrole”, tiraient 30% de bénéfices de cette activité. Comme quoi  faire des hydrocarbures avec la roche de schiste n’est pas nouveau. Et surtout pas en Bourgogne ! Sur la photographie, un des deux terrils, hauts de 100 mètres.

P1020658.JPG

P1020650.JPG

P1020654.JPG

P1020655.JPG

 

 

Les commentaires sont fermés.