Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE PONT DE CLAIX

 

Petit tour à la sympathique bourse de José Duarte, toujours aussi conviviale.

P1010832.JPG

P1010834.JPG

Ma modeste table.

P1010835.JPG

P1010836.JPG

De fantastiques marcassites sarthoises

P1010839.JPG

P1010840.JPG

Et un bel échange… 7 kg, environ.

P1010843.JPG

LES SÉLÉNITES DE BOURGOGNE

En ce premier jour de printemps, une grosse vingtaine de personnes était rassemblée à 9 heures sur le parking de la gare de Tournus, dans la fraîcheur matinale. Après les présentations, les sympathiques accompagnateurs du club GAÏA, groupement minéralogique et paléontologique de Tournus,  nous ont briefés sur la journée. Donc, séparation du groupe en deux parties, Un groupe se dirige vers Saint-Gilles, pour taper de la sélénite, dans une ancienne carrière souterraine, dont l’exploitation de gypse s’est arrêtée aux alentours de la deuxième guerre.

P1020196.JPG

L’endroit n’est pas sans rappeler la mine de Mâlains, en plus riche, car sur le site, il peut se trouver des nodules de gypse rouge, de larges plaques de gypse fibreux, et de magnifiques géodes de sélénite. C’est bien sûr vers ces cristaux limpides que nos efforts vont se tourner. Très rapidement, les intervenants se répartissent dans la galerie, fouillant les blocs au sol ou attaquant les parois. Très vite, un concert de massettes harmonieux ! La gangue est raisonnablement dure, mais il convient d’être prudent, car les cristaux, s’ils sont relativement abondants, sont très fragiles.

P1020198.JPG

P1020200.JPG

P1020201.JPG

Chacun ayant trouvé son bonheur, nous quittons la mine vers 14 heures, pour rejoindre le deuxième groupe, qui s’était dispersé dans un petit bois, sur le terril d’une mine de charbon, à la recherche de fossiles de végétaux : fougères, prêles, acacias... ils nous montrent leurs trouvailles, et nous nous installons pour un agréable repas sur l’herbe. 

P1020204.JPG

P1020205.JPG

Puis, les fossileux du matin partent vers Saint-Gilles, pour à leur tour taper de la sélénite, tandis que les mineurs prennent le chemin du terril, en quête de fossiles.

Mais la fouille n’empêche pas la conversation,  qui roule sur les cailloux, comme il se doit entre gens passionnés. Certains optent même  (effets des bons vins du repas ?) pour une méditation fortement teintée de sieste.

P1020207.JPG

P1020206.JPG

Il se trouve un bon nombre de fougères, troncs, graines, etc... 

 

Et en fin d’après-midi, retour vers le Rhône, (l’Isère ou l’Ain pour certains, voire même l’Alsace pour un des participants). Une très bonne sortie de minéralogie comme on les aime. Merci aux accompagnateurs, qui n’ont pas été avares de conseils, d’explications, voire de coups de main ! A refaire ! 

 

P1020212.JPG

P1020213.JPG